Penser la République des Lettres avec le rhizome guattaro-deleuzien : une approche pertinente ?

 

Source : flickr "Réseau/network" par Olivier Bacquet. Licence CC -BY.
Source : flickr « Réseau/network » par Olivier Bacquet. Licence CC -BY.

 

Lors de la rédaction de ma thèse, je me suis intéressé à la manière dont on pouvait penser les réseaux de correspondants de la République des Lettres au XVIIe siècle. J’avais remarqué en histoire, une carence certaine la modélisation sinon la tentative d’établir des typologies de réseaux épistolaires. Les études se cantonnent trop facilement à mon goût dans des approches descriptives sans tenter de cerner les modalités de fonctionnement de ces réseaux, et la manière dont s’y diffusent les informations et savoirs. Il faut alors sortir de notre champ disciplinaire et aller « braconner » comme l’écrivait Michel de Certeau, sur les territoires de la sociologie et de la philosophie.

Continuer la lecture de Penser la République des Lettres avec le rhizome guattaro-deleuzien : une approche pertinente ?

Penser la République des Lettres : espaces et lieux

La correspondance conservée de Jacob Spon n’est pas une correspondance très « étoffée » si on la compare à d’autres correspondances savantes du XVIIe siècle comme celle de Pierre Bayle. Les 431 lettres recensées pèsent peu par rapport aux 1500 plis du philosophe, mais en dépit de lacunes, elle permet de questionner le chercheur aux interactions intellectuelles et matérielles entre les innombrables acteurs de la République des Lettres. On peut s’interroger sur les ressemblances et dissemblances qui animent ces réseaux savants de la seconde moitié du XVIIe siècle pour tenter d’en appréhender les modalités de constitution et leur pérennité au fil des années. On peut très bien étudier la République des Lettres comme un méta-réseau, mais on ne peut se cantonner à une recherche purement descriptive qui ne s’intéresse guère au fonctionnement de cet espace intellectuel. Continuer la lecture de Penser la République des Lettres : espaces et lieux

La République des Lettres : essai de définition

La République des Lettres est le méta-réseau informationnel ou s’échangent les nouvelles, découvertes, parutions autour de l’antiquarisme. Ces définitions nous paraissent indissociables. La province des antiquaires a besoin de médiatiser ses activités, tandis que la République des Lettres se nourrit et s’enrichit des contacts épistolaires et des échanges d’informations entre antiquaires. Voici un essai de définition tiré de notre thèse, suivi d’une historiographie sur le sujet.

Continuer la lecture de La République des Lettres : essai de définition